La LETTRE du Mois

Lettre N° 42 - Novembre 2022
Lettre N° 41
- Septembre 2022

 

LIGNE ÉDITORIALE

ICI, tout va bien est né en 2017. Dans sa version actuelle démarrée avec le numéro de mars 2021, ITVB veut plus qu’hier faciliter le déclic du passage à l’action, de la co-construction, de l’envie de faire avec, de se remettre en phase avec le vivant, de s’impliquer ponctuellement ou à long terme dans un projet à travers la mise en avant de récits proches de chez nous* et parfois plus loin.

Marie-Hélène Lopez

Point commun de ces initiatives, solutions ou pratiques innovantes : elles sont vectrices d’émancipation, de mieux-être, de sens par leur parti-pris environnemental, leur modèle économique et social, leur gouvernance aussi.

Poursuivre le journalisme positif, bien sûr, reposant sur de nouveaux imaginaires, des envies de possibles en appuyant sur l’engagement et les énergies collectives.

L’art, la culture, seront des leviers toujours essentiels dans ce devenir proche.

Les forces pour agir sont là, à nous de les saisir.

« Il n’y a pas de lendemains qui chantent, il n’y a que des aujourd’hui qui bruissent » selon « les furtifs » d’Alain Damasio.

Marie-Hélène Lopez, journaliste, responsable de la Publication.

*Territoire d’information : les départements 24, 31, 32, 33, 40, 47, 64, 65.

ITVB c’est 9 lettres par an que l’on peut recevoir par mail gratuitement en s’abonnant ; possibilité de faire un don avec déduction fiscale.

Dans ce dernier numéro de l’année où l’économie sociale et solidaire y est prépondérante au côté des associations, acteurs et initiateurs montrent avec force le déploiement d’une action, d’une solution, de la graine à sa germination, dépassant bien souvent le métier, le local ou les ambitions initiales.
Démarrées pour la plupart à quelques-uns, les initiatives s’inscrivent dans un monde de demain faisant place à l’innovation, la responsabilisation, l’implication, et également aux valeurs de solidarité, aux savoirs et aux pratiques que l’on réinterroge pour être à la hauteur des enjeux écologiques.
Ils ne regardent pas le train, ils sont à l’intérieur et alimentent par leur énergie la locomotive et s’assure que chacun fait partie du voyage à travers la gouvernance, la volonté d’informer ou celle de faire émerger des passions artistiques.
On a alors envie d’aller « sur la route » de Jack Kerouac pour donner un bel éclat à cette fin d’année :  « Les seuls gens vrais pour moi sont les fous, ceux qui sont fous d’envie de vivre, fous d’envie de parler, d’être sauvés, fous de désir pour tout à la fois, ceux qui ne baillent jamais et qui ne disent jamais de banalités, mais qui brûlent, brûlent comme des feux d’artifice extraordinaires, qui explosent comme des araignées dans les étoiles et en leur centre on peut voir la lueur bleue qui éclate et tout le monde fait - Waou - ! »
Bonne lecture, bonnes fêtes


Partager cet article de ICI, tout va bien
Pin It

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus