La LETTRE du Mois

Lettre N° 44 - Mai 2023
Lettre N° 43 - Février 2023

 

LIGNE ÉDITORIALE

ICI, tout va bien est né en 2017. Dans sa version actuelle démarrée avec le numéro de mars 2021, ITVB veut plus qu’hier faciliter le déclic du passage à l’action, de la co-construction, de l’envie de faire avec, de se remettre en phase avec le vivant, de s’impliquer ponctuellement ou à long terme dans un projet à travers la mise en avant de récits proches de chez nous* et parfois plus loin.

Marie-Hélène Lopez

Point commun de ces initiatives, solutions ou pratiques innovantes : elles sont vectrices d’émancipation, de mieux-être, de sens par leur parti-pris environnemental, leur modèle économique et social, leur gouvernance aussi.

Poursuivre le journalisme positif, bien sûr, reposant sur de nouveaux imaginaires, des envies de possibles en appuyant sur l’engagement et les énergies collectives.

L’art, la culture, seront des leviers toujours essentiels dans ce devenir proche.

Les forces pour agir sont là, à nous de les saisir.

« Il n’y a pas de lendemains qui chantent, il n’y a que des aujourd’hui qui bruissent » selon « les furtifs » d’Alain Damasio.

Marie-Hélène Lopez, journaliste, responsable de la Publication.

*Territoire d’information : les départements 24, 31, 32, 33, 40, 47, 64, 65.

ITVB c’est 9 lettres par an que l’on peut recevoir par mail gratuitement en s’abonnant ; possibilité de faire un don avec déduction fiscale.

Et si nous prenions le temps de nous arrêter, d’observer autour de nous, de comprendre ce qui nous lie, nous relie, ce qui fait notre particularité, véritable ferment à la complémentarité et à la solidarité.
Les acteurs de ce numéro 44 nous invitent  à partager leur révolution intérieure, au cours de laquelle naît leur projet, sa mise en place.
Ainsi, d’autres façons de faire, de penser  s’expriment  avec énergie en ruralité,  à travers la création d’une école alternative, la conception  d’outils agricoles forgeant  d’autres pratiques,  l’ouverture d’une librairie, véritable invitation à la rencontre ou dans l’exploration de l’interaction entre l’animal et l’humain… À leurs côtés, les acteurs de la ville mènent « leurs combats » dans la rue, dans des quartiers en réhabilitation, avec l’ambition de sensibiliser, de proposer  d’autres manières de consommer plus directe, plus écologique, plus juste socialement.  Des réflexions également s’élaborent autour du pouvoir des coopératives demain.
En ville ou en  campagne, ces expérimentations composent  de nouvelles harmonies  que l’on peut désormais jouer ensemble afin de cultiver notre enthousiasme au quotidien comme nous le souffle Rachel Carlson : «  Notre capacité a saisir le merveilleux n’est-elle pas le remède à l’indifférence ? Un antidote fabuleux même contre l’amertume et le désenchantement ?… Le plus beau cadeau de naissance serait d’offrir aux enfants une capacité d’émerveillement indestructible… » Bonne lecture.


Partager cet article de ICI, tout va bien
Pin It

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus