Habitats

  • « Occuper l’inoccupé » à partir de modules en bois, une réponse à l’hébergement d’urgence

    Toulouse 31

    Encore étudiants en ingénierie et architecture à Toulouse, un groupe d’amis souhaite apporter une réponse à l’hébergement d’urgence aujourd’hui saturé. Et si la solution était « d’occuper l’inoccupé » à partir de modules d’habitations faits de matériaux en bois recyclables et peu onéreux installés dans des bureaux vacants…

  • Concevoir des milieux de vie favorables au vivant

    Pau | 64

    Une autre façon de penser son habitat, de le rénover, d’aménager des espaces publics… et cela à partir de questions simples : Quels acteurs voulons nous être ? Comment réinventer nos relations avec l’ensemble du vivant ? Les réponses sont à portée de mains en se rapprochant de ceux qui les posent afin de bâtir ensemble ce futur.

  • Conjuguez social, habitat participatif, écologie et vous obtenez une belle aventure humaine

    Bayonne-64

    L’aventure humaine que l’on découvre à Terra Arté, habitat collectif situé au nord de Bayonne au sein de l’éco quartier du Séqué met en scène pendant près de 4 ans un opérateur du logement social engagé dans le participatif, un groupe de futurs habitants qui se forme progressivement et qui participe activement à la réflexion du projet et un assistant à la maîtrise d’ouvrage qui écoute et accompagne le groupe pour le mener à bon port.

  • L’habitat partagé, une façon de réinventer le goût de l’autre

    Prochainement, ils emménageront dans la ferme gasconne qu’ils ont achetée et fait rénover pour y vivre ensemble. Démarré à 4 personnes, l’habitat partagé en abritera 15 au final. Constitution du groupe, réaménagement du lieu, choix des espaces, suivi des travaux, entretien du lieu et vie demain sur celui-ci, l’habitat partagé est-il un long fleuve tranquille ? On pourrait le penser.

  • Une invitation à l’habitat collectif due à la magie d’un lieu

    Auch 32

    Imaginez en plein centre d’Auch, au cœur des ruelles médiévales, un ancien monastère du XVIIe siècle avec des jardins en terrasse à différents niveaux, le tout laissé à l’abandon. Ce lieu extraordinaire a désormais repris vie grâce à son acquisition par un petit collectif qui a décidé voici 4 ans autour d’un verre d’en faire leur habitation. Jean-Marc Jourdain raconte cette aventure humaine tel un alpiniste savourant l’ascension accomplie avec ses difficultés tout en nous donnant envie de vivre une expérience similaire.

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus