Abjat-sur-Bandiat | 24

Au nord de la Dordogne, lors d’une réunion organisée avec des connaissances dans un café, l’un d’entre eux prend la parole, exprime son ras-le-bol, s’interroge sur comment arrêter la coupe des arbres, sauver les forêts et propose : « Je pense qu’en nous regroupant, on peut soustraire des forêts à la logique marchande, on ne possédera pas de forêt, elle sera un bien commun…»

Lasseube - 64

Depuis des décennies, les scientifiques démontrent l’urgence à agir sur la biodiversité. Mais alors que l’intention d’agir se fait de plus en plus pressente, le passage à l’action se fait attendre. Et si celui-ci avait pour levier notre attachement au lieu et à la nature qui nous entoure, à la prise en compte de ce que l’on veut en tant qu’habitant sur ce territoire. Dans les Pyrénées-Atlantiques une commune n’a pas hésité à faire appel aux  sciences participatives pour agir.

Après une vie professionnelle dans la restauration, un couple décide de concilier leur savoir-faire avec une proposition de travail pour les retraités afin de leur assurer un complément de revenu : cuisiner ensemble des plats et les vendre. Démarrée en 2018, l’aventure se poursuit avec les aléas de la crise sanitaire, d’un local à trouver, mais l’adaptation, l’optimisme et les projets sont intacts.

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus