Lieux, expérimentations

  • "En résidence avec le Collectif sur la Commune nous avons rencontré des vignerons engagés très tôt dans le bio et dans la vie locale »

    St Christophe des Bardes - 33

    … C’est la carte blanche de Marion de Lajartre, du collectif Trois tiers dont le slogan est « Le pari des campagnes » et qui accompagne les collectivités des territoires ruraux à recréer du lien social à partir de démarches participatives. En résidence à St Christophe des Bardes (33), le collectif a fait la connaissance de ces vignerons engagés dans le bio et la vie locale.

  • « Mobiliser les bons ressorts de notre humanité, ceux que chacun a en soi »

    Tarnos | 40

    Sur une ferme agrobiologique, des femmes* placées sous le régime judiciaire en aménagement de peine apprennent l’autonomie pour construire un futur. Ce lieu transitoire entre la détention et la liberté est unique en France et en Europe. Son fondateur et directeur est un ancien détenu. A son tour, il transmet ce qu’il a reçu et qui tient en quelques mots «la société a besoin de toi». 

  • « Quand la jeunesse hausse le ton » pour conjuguer musique et conférence sur l’environnement

    Dax - 40

    De jeunes Landais originaires des petits villages du département, organisateurs de manifestations  locales ont eu envie de mutualiser leurs expériences, de regarder leur monde proche et au-delà en tant que citoyens. Les idées fusent, le  You-F Festival nait et accueille  quelques mois plus tard plus de 13000 visiteurs et spectateurs  aux arènes de Dax.

  • « Un bijou associatif et culturel de la ruralité à respecter et à accompagner »

    Larbey 40

    Café, boulangerie, maison d’édition et depuis 10 ans café associatif, la vieille bâtisse a semble-t-il encore de belles années devant elle à en croire sa jeune équipe, du Président à ses salariés. Et tout cela dans un village landais de 250 habitants.On veut en savoir plus…

  • «Il y a aujourd’hui des agriculteurs à l’écoute de la nature qui multiplient les échanges, réfléchissent sur l’avenir de notre société… »

     Vic-en-Bigorre  / St-Lézer - 65

    … C’est la carte blanche de Nathalie Curiel – libraire à Vic-en–Bigorre- partenaire également du salon du livre  organisé sur la commune et qui tout au long de l’année fait  entrer dans sa librairie la discussion, l’échange, les auteurs…
    Sur ce territoire de la Bigorre, sa terre natale, elle est sensible  à ces agriculteurs qui cherchent des solutions, engagent le dialogue afin de mieux faire connaître l’agriculture à l’écoute de  la nature.

  • C'est une maison en galets, adossée à la culture…On se retrouve ensemble…

    Poucharramet 31

    Il y a dix ans, une association répond à un appel à projet communal, le remporte en proposant de faire un lieu d'information et de sensibilisation à l'environnement. Sauf que le besoin n'est pas là. Changement de programme, sans renier leurs convictions, les jeunes initiateurs créent au même endroit le café culturel la Maison de la Terre, à 30 km de Toulouse et reçoit désormais l'appui de la Communauté de Communes. Aujourd'hui 8000 personnes fréquentent ce lieu par an.

  • Cap sur un paysage agricole du « futur »

    Burosse-Mendousse | 64

    Recréer les prairies et les haies d’autrefois, observer la biodiversité avant d’intervenir ou d’initier des activités agricoles. C’est ainsi que le paysage du futur se met en place dans cet espace où tout a commencé en recherchant la richesse de la faune et de la flore du lieu telle qu’elle existait en 1950. Expérimentation et services qui méritent le détour…

  • Chateau-Neuf des Peuples : un élixir culturel, artistique et économique en devenir dans le Gers. Les dégustations ont déjà commencé.

    Belmont-32

    Le château de Belmont, au sud de Vic-Fezensac, abrite depuis 2017 le siège social de l'association Chateau-Neuf Des Peuples, clin d'oeil humoristique au célèbre vignoble des côtes du Rhône mais surtout un projet généreux dévoilé par ses propriétaires artistes qui veulent en faire un lieu de passage, de rencontres et d'expressions.

  • Construire toujours sur le local et viser une autre échelle

    A l’écoute de ce qui est positif, les acteurs de l’ESS - Economie Sociale et Solidaire - ont perçu ce qui avait changé ces dernières semaines à travers des prises de conscience, des mobilisations, des  nouvelles démarches… Ils savent aussi que la mise en action ne suit pas toujours la bonne intention. Peu importe, l’envie, l’action, , l’audace… sont toujours là chez eux. Actifs, réactifs, inventifs. Ils veulent investir plus le local mais envisage de passer à une autre échelle.

  • Des livres dans les arbres… A lire et à rêver

    Saubion 40

    Une cabane dans les arbres, c’est un peu juste pour y installer un bouquiniste et ses 20 000 titres mais 2 cabanes, perchées à 2,60 m du sol pour créer une boutique de 160 m2 avec un espace de conférences autour de trois arbres aux diamètres imposants, c’est possible. Mais puisqu’on vous le dit…

  • En route pour une culture de la transition d’ici 2030

    Ibos, Tarbes | 65

    Dix ans pour créer un territoire plus juste, plus durable, plus équitable à partir de solutions concrètes. Comment ? En créant des passerelles avec ceux qui ont envie d’évoluer dans leurs pratiques, de s’inspirer des expériences déjà existantes sur le territoire, mais aussi en construisant de nouveaux imaginaires. La méthode se veut participative, joyeuse, « agissante ».

  • En se donnant un nom d’oiseau, le café du village prend son envol

    Arthez-de-Béarn 64

    Lorsqu’il revient au pays, comme on dit en milieu rural, c’est pour y ouvrir un café multi générationnel et y faire entrer la musique alternative, celle absente des radio. « L’oiseau » va alors transformer le café des sports du village et prendre son envol avec l’ambition d’en faire aussi un lieu de débat. Esprit consensuel, abstenez-vous !

  • Favoriser à l’échelle locale des projets éthiques et environnementaux

    Urrugne | 64

    Des porteurs de projets éthiques et environnementaux, des personnes compétentes bénévoles qui mettent leurs connaissances au service du changement et un maître-mot la mutualisation, c’est le point de départ d’un collectif et d’un concept audacieux qui veut stimuler le passage à l’acte et l’accompagner afin de multiplier les chances de réussite de chacun.

  • Hisser haut la librairie pour hisser haut les idées demain

    Depuis quelques semaines, comme d’autres commerces, certaines librairies ont mis en place « le clic et collecte ». Un autre métier est né pour eux. Dans ce contexte, les professionnels se sont serrés les coudes et ont aussi été touchés par l’engagement de leurs clients. Dans les Hautes-Pyrénées, une librairie-bistrot parle de cette période avec le sourire et des projets.

  • L’expérimentation d’un nouveau modèle économique en ruralité

    Masquières, Tournon d’Agenais, Trentels  | 47

    Située sur une zone rurale à revitaliser une association expérimente de nouveaux modes de vivre et de travailler à partir de la création d’un éco système coopératif. Pièces maîtresses et fondatrices du modèle : relocaliser la production, s’appuyer sur la monnaie locale et assurer un revenu d’autonomie aux habitants désireux d’expérimenter ce modèle.

  • La transition écologique : on commence par quoi ? Suivez le guide …

    L’urgence climatique, une opportunité pour  mettre la tête dans le guidon … et surtout de la relever en se posant les bonnes questions qui vont nécessiter de changer un peu, beaucoup mais aussi passionnément nos comportements… De l’information, des idées simples à mettre en œuvre « Famille en transition écologique » est une nouvelle aventure de la Famille Pichon (Jérémie,  le papa qui écrit et fait des conférences) et Moret (Bénédicte , la maman qui est l’illustratrice). On les suit avec plaisir… Les rattrapera-t-on ?

  • Le goût de l’échange, de la bonne littérature et des tartines

    Sarrant 32

    Une librairie de plus de 26 000 titres où l’on discute littérature couplée à une tartinerie, dans un village de 300 habitants aux belles maisons à colombage ; oui, cela existe ; dans le Gers à Sarrant, tout près de l’église.
    On y prend son temps, comme on reprendrait une tartine.
    Record à battre d’un preneur de temps : 11 h.

  • Les organisateurs d’évènements sont accompagnés dans leur démarche bio

    Toulouse - 31

    Festivals, fêtes communales, manifestations sportives… sont actuellement en mode pause. Pour autant les organisateurs, associatifs ou publics les préparent avec la volonté d’apporter demain des réponses plus écologiques. Dans l’objectif de favoriser ces pratiques éco-responsables sur les événements, une association en Occitanie multiplie les formations et les propositions pour les y préparer.

  • Musique et crédit, sont-ils des mots qui vont très bien ensemble ?

    Toulouse 31


    Si dans la chanson des Beatles "Michelle et ma belle" sont des mots qui vont très bien ensemble, la ritournelle n’est pas la même quand il s’agit de faire cohabiter musique et crédit. Et pourtant à Toulouse les deux créateurs de l’Usine à musique ont trouvé des banquiers très attentifs mais… uniquement dans l’économie sociale et solidaire.

  • Naissance d’un lieu en pleine effervescence où l’humain est au cœur du projet

    La Réole - 33

    Au départ des lieux investis pour se retrouver, écouter de la musique,  dans une commune de 5000 habitants posée sur un territoire rural, puis la volonté d’un collectif d’aller plus loin, de créer un espace de rencontres sans faire d’ombre aux activités existantes et  l’envie de faire naître un mouvement de convergence culturel et intergénérationnel.

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus