Hagetmau 40

Proposer une structure d’accueil pour accompagner les personnes atteintes d’un cancer ou leurs accompagnants en pleine ruralité, c’est le pari d’une jeune infirmière. Ouverte depuis un an et demi, la petite structure qui monte, qui monte s’appuie sur un véritable élan solidaire local. Et si demain reste à construire, l’heure est à l‘optimisme.

Toulouse - 31, Montauban - 82

Que l’on soit depuis quelques jours dans la rue ou depuis des années, l’accès à l’hygiène corporelle est une difficulté au quotidien pour les sans-abri et les mal logés. Dans certaines villes comme ici à Toulouse, une association a mis en place une structure sanitaire mobile. Son fonctionnement repose sur une forte mobilisation de bénévoles d’univers différents.

Tarbes - 65

Rendre le bio accessible à un public précarisé à travers des visites de fermes bios, la participation à des ateliers culinaires et la mise en place d’un soutien tarifaire dans les magasins bio, c’est l’objectif  d’acteurs locaux et de partenaires financeurs institutionnels. Démarré voici trois ans, le dispositif s’avère positif.

Bussière-Badil 24

L’insertion par l’apprentissage de mineurs isolés étrangers est souvent complexe. Ici, il existe des formations mais pas d’entreprise d’accueil, là-bas c’est l’inverse, parfois les deux se rejoignent. Dans notre exemple, c’est principalement la persévérance du jeune et de l’entreprise, soutenue par une association qui a été la clé de la rencontre et de la mise en place d’un contrat d’apprentissage. Une belle histoire qui commence…

Pau 64

Si l’évocation du zéro déchet vous fait peur, vous amène à imaginer un monde triste, sans saveur, sans envie, sans fantaisie… Et si les bons gestes mis en avant par les écolos de service vous font culpabiliser sur vos comportements pas toujours exemplaires… vous n’avez pas rencontré les bonnes associations, ni les bonnes personnes.

Tarbes 65

L’économie sociale et solidaire affiche un solde positif de créations et d’emplois. Serait-elle vouée à devenir une composante à part entière de l’économie nationale ? ITVB donne parole à ceux qui par conviction ou hasard ont fait le choix d’inscrire leur métier dans l’ESS et qui apporte un éclairage sur la question.  

Vic-Fezensac 32

Chez le particulier ou les jardins communautaires, la permaculture occupe aujourd’hui une large place. Si elle permet de laisser tomber les outils bruyants et peu respectueux du sol, elle nous invite à plus d’observation et souvent à s’initier à travers des stages. Parlons-en avec un « permaraicher » comme il se nomme mais aussi pédagogue. En route pour la visite…

Blagnac, St Orens 31

Le bruit du verre cassé ne vous perturbe pas chaque fois que vous le mettez dans un collecteur… mais savez-vous que le recyclage de nos bouteilles constitue un poids important de nos emballages et qu’il nécessite des coûts de transport et une transformation qui passe par une fonte à 1500°. Depuis quelques années de nouvelles solutions partout en France se mettent en place. Et si on s’y intéressait…

Toulouse 31

Encore étudiants en ingénierie et architecture à Toulouse, un groupe d’amis souhaite apporter une réponse à l’hébergement d’urgence aujourd’hui saturé. Et si la solution était « d’occuper l’inoccupé » à partir de modules d’habitations faits de matériaux en bois recyclables et peu onéreux installés dans des bureaux vacants…

Bazus-Aure 65

Tout jeune, il voulait être menuisier. Il voulait aussi être un artisan choisissant sa matière première avec attention, de préférence locale et écologique. Il voulait proposer des esquisses à son client et porter avec lui le projet. Il voulait écouter puis proposer… Son rêve est aujourd’hui exaucé.

Montesquieu 47

L’histoire de cet espace démarre en 1995 par une fête de l’arbre et aux fruits d’antan… Le succès est là. Auparavant, pendant près de 15 ans, la prospection des campagnes, l’inventaire minutieux des variétés locales, la récupération des greffes… à l’échelle de l’Aquitaine vont constituer la richesse du Conservatoire Végétal où la fête pour sa 23e année bat toujours son plein…

Saint Just 24

Utiliser le bois à partir d’arbres qui ont poussé chez soi pour faire ou compléter une construction, petite ou grande, en sélectionner des pièces pour réaliser des meubles selon l’essence sans passer par un traitement avant leur utilisation… La  démarche est-elle  écologique ? Simplement logique répond  notre scieur de bois mobile…

Bordeaux 33

Né d’une impulsion citoyenne persévérante, le marché des Douves abrite depuis 2015 une maison de vie associative. Projets, usages multiples… Il s’y passe de drôles de choses, humaines, sociales, solidaires… stimulées par une monnaie virtuelle.

Auch 32

Parce qu’ils manquent de logements, les jeunes du Gers seraient amenés à quitter le département. Pour répondre à cette problématique, un gestionnaire de résidence sociale, après avoir créé un lieu d’accueil voici cinq ans, s’engage avec des partenaires et lance un appel auprès des propriétaires publics et privés.

La Tour-Blanche 24

En quelques mois le tiers-lieu la Boîte à bosse situé à La Tour-Blanche a trouvé « ses locataires ». Ils sont : menuisier, courtier en assurance… Elles sont : traductrice, formatrice ou sophrologue et forment aujourd’hui une communauté de 10 professionnels, tous adhérents de l’association (la Boîte à bosse) pour 6 postes de travail équipé d’un ordinateur.

Biscarrosse 40

À la retraite, elle voulait monter avec quelques copines une association pour aider les jeunes sortis de la scolarité sans diplôme… Renseignements pris, le projet se modifie et s’adresse aux personnes souhaitant acquérir la maîtrise de la langue française. Aujourd’hui l’association est présente sur de nombreuses localités des Landes avec la volonté de relever le défi au regard des nouveaux étrangers qui arrivent.

Carignan  33

Comment sur un territoire péri-urbain de près de 4000 habitants, situé à côté de Bordeaux, en pleine mutation socio-économique, donner envie à des personnes de se rencontrer ? La création d’un lieu qui bannit les étiquettes financières et sociales semble être une partie de la réponse associée aujourd’hui à la volonté de participer à la dynamisation de la vie sociale.

Sansan-32

Comment des professionnels à partir d'une agriculture vertueuse et écologique peuvent-ils nourrir des gens et en vivre décemment ? Depuis 2011, après avoir pris la décision de quitter son bureau d'expert-comptable, un parisien répond à cette interrogation en s'appuyant sur le modèle d'une grande ferme qui abriterait demain plusieurs petites fermes avec l'objectif de mutualiser les expériences et d'y vivre harmonieusement. L'aventure est déjà bien engagée.

Bordeaux - Floirac - Lormont 33

Grâce à un réseau d'achat groupé un nouveau mode de consommation de qualité et bio se développe dans les quartiers urbains où l'alimentation n'occupe pas la première place dans la dépense des familles.
À l'origine de ces réseaux, on trouve les villes de Lyon puis Strasbourg et depuis quelques mois Bordeaux. Les bailleurs sociaux et les partenariats locaux y sont déterminants pour la mise en place et la pérennité. La transition est en marche…

Villeneuve-sur-Lot 47

La société civile investit de plus en plus dans des projets de production d'énergie renouvelable. Ce vent nouveau souffle déjà dans de nombreuses régions. Il présenterait une spécificité et au final un atout : les projets mettent en mouvement de nombreux acteurs locaux, citoyens de différents horizons, collectivités locales, et entreprises locales chacun y trouvant un intérêt à jouer collectif. Dans le Lot-et-Garonne, ça démarre.

Bordeaux 33
Ils ne pensaient pas monter leur entreprise aussi tôt, mais ils savaient qu'ils ne voulaient plus pédaler sous un statut d'auto-entrepreneurs proposés par des plateformes de livraisons. En novembre dernier, ils ont choisi de monter une coopérative. Chaque jour, nos trois sociétaires apprécient l'aventure et apprennent à structurer leur montée en puissance.

Pau 64 / Bordeaux 33 / Toulouse 31 / …
Comment inciter les jeunes en errance, en grande précarité  sociale et bien souvent médicale à retrouver confiance en eux et à leur redonner une place au sein de la collectivité ? Une piste a été ouverte  au Québec voici quelques années et le concept a été repris en France sous l'acronyme Tapaj (Travail  alternatif payé à la Journée), Pau depuis 2016 est partenaire de ce réseau.

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus