Sainte Foy-la-Grande 33

Impliqués dans les jardins partagés depuis des années, après avoir accompagné de multiples actions dans ce domaine, ils ont souhaité agir au sein de  leur commune de 2500 habitants, devenue la plus pauvre de la Nouvelle Aquitaine.
Objectif : reprendre la maîtrise de son alimentation. Le jardin c’est bien, intervenir sur l’alimentation, cuisiner, c’est gagner en souveraineté alimentaire.

Cizos 65

À partir d’un choix de système agricole, issu d’une production bio et de semences anciennes, à laquelle ils ont rajouté une activité de transformation, des agriculteurs aujourd’hui regroupés dans une coopérative ont souhaité retrouver confiance, autonomie et une souveraineté sur un territoire.

Billère 64

Pour rassembler des associations œuvrant sous un même toit dans le domaine de la solidarité internationale et de la citoyenneté, les accompagner dans leur projet… quoi de mieux qu’une « Maison » ? Rencontre avec un lieu, des services, des bénévoles, des actions concrètes.

Toulouse 31

Une agence immobilière gérée  par et pour des propriétaires  privés  dont le modèle se veut une coopérative. Une grande première dont la mise en place tient  à un double constat : des locataires, de plus en plus nombreux à ne pouvoir remplir les critères d’éligibilité des agences et de l’autre des propriétaires ayant peur des impayés.

Dijon - 21

Né au Québec dans les années quarante, aujourd’hui très développé, le modèle des coopératives funéraires commence à se faire une place en France. L’objectif de ces coopératives est de proposer des prestations d’organisation d’obsèques personnalisées, mais aussi des pratiques écologiques tout en appliquant un prix le plus juste.

Domancy - 74

Expériences, réflexions, enthousiasme, dons, gros coup de pouce au dernier moment… C’est ainsi que l’histoire d’une ferme désormais acquise par une association va pouvoir se poursuivre, pérennisant une activité agricole, valorisant les productions locales et renforçant la fonction de formation, d’expérimentation et d’accueil du site.

Régions Bruxelles, Wallonie / Belgique

Alors que la Semaine verte de l’UE se tiendra à travers différentes villes européennes du 13 au 17 mai 2019 et prendra fin à Bruxelles, nous avons choisi de nous rendre avant cet événement dans la capitale Belge et d’évoquer une fête, bien particulière, menée par les entreprises de l’économie sociale qui nous raconte la manière de consommer aujourd’hui de nos voisins…

Labastide-Cézéracq - 64

Partager des informations, réfléchir sur  des actions concrètes pouvant être  mises en œuvre dans leur village, c’est l’objectif d’un collectif de citoyens qui souhaite participer activement à la transition écologique.
Ça vient de démarrer… Et ça démarre plutôt bien.

Téthieu - 40

Des producteurs bio se regroupent, mutualisant leur savoir-faire et leur outillage sur des terres mises à disposition par l’un d’eux afin de répondre à la demande de plusieurs AMAP.
Pari réussi qui demande à évoluer pour répondre à une hausse de la demande avec l’envie de donner une autre image du bio et d’aller vers des outils innovants.

Le Passage d’Agen - 47

S’ils suscitent de plus en plus d’enthousiasme parmi les citoyens, le budget participatif n’est pas un outil technique que l’on brandit pour autant dans cette commune de 10 000 habitants sans précaution.  Il s’est inscrit dans une suite logique d’actions de concertation et de liens avec les citoyens.

Gers - 32

Une voie semble s’ouvrir pour réinventer des formes de concertation, de décision et d’expression citoyenne avec la capacité de réorienter les ressources publiques.
Dans le Gers, exemple unique en France,  le budget participatif  a été proposé au niveau du département. La deuxième édition démarre… avec autant d’engouement.

Talence - 33

Autour d’une équipe de jeunes actifs, une association souhaite mobiliser les habitants d’une commune de 40 000 habitants pour alimenter le débat citoyen et contribuer de façon positive à construire le futur proche de leur ville. Une proposition qui trouve son public…

Lahage - 31

« C’est l’école des jeunes qui n’aiment pas l’école » disent ses créateurs…  C’est une voie pour les jeunes en difficulté et qui plus est, éloignés de l’écologie qui va leur permettre de découvrir leur chemin professionnel en étant dans le pratique et le faire. Un programme sur mesure y est composé pour chacun. C’est l’histoire d’une l’école de demain difficile à classer aujourd’hui.

Saint-Christophe des Bardes - 33

Passionné de la ruralité et de la question locale, il avance à visage découvert dans les petits villages au nord de la Gironde. Il se saisit de l’histoire du lieu, du patrimoine, des rencontres avec les habitants… pour apporter du lien social et de la convivialité. La première expérimentation du collectif en cours est déjà prometteuse.

Termes d'Armagnac - 32

D’un côté,  une ruralité où les initiatives locales sont multiples mais peu soutenues ; de l’autre, des jeunes, de plus en plus nombreux à s’engager dans des actions solidaires mais peu sollicités dans le secteur rural. Entre les deux, une association qui propose la mise en place d’un dispositif jeunes venant en appui des acteurs locaux. Un pari sur l’avenir…

Hagetmau 40

Proposer une structure d’accueil pour accompagner les personnes atteintes d’un cancer ou leurs accompagnants en pleine ruralité, c’est le pari d’une jeune infirmière. Ouverte depuis un an et demi, la petite structure qui monte, qui monte s’appuie sur un véritable élan solidaire local. Et si demain reste à construire, l’heure est à l‘optimisme.

Toulouse - 31, Montauban - 82

Que l’on soit depuis quelques jours dans la rue ou depuis des années, l’accès à l’hygiène corporelle est une difficulté au quotidien pour les sans-abri et les mal logés. Dans certaines villes comme ici à Toulouse, une association a mis en place une structure sanitaire mobile. Son fonctionnement repose sur une forte mobilisation de bénévoles d’univers différents.

Tarbes - 65

Rendre le bio accessible à un public précarisé à travers des visites de fermes bios, la participation à des ateliers culinaires et la mise en place d’un soutien tarifaire dans les magasins bio, c’est l’objectif  d’acteurs locaux et de partenaires financeurs institutionnels. Démarré voici trois ans, le dispositif s’avère positif.

Bussière-Badil 24

L’insertion par l’apprentissage de mineurs isolés étrangers est souvent complexe. Ici, il existe des formations mais pas d’entreprise d’accueil, là-bas c’est l’inverse, parfois les deux se rejoignent. Dans notre exemple, c’est principalement la persévérance du jeune et de l’entreprise, soutenue par une association qui a été la clé de la rencontre et de la mise en place d’un contrat d’apprentissage. Une belle histoire qui commence…

Pau 64

Si l’évocation du zéro déchet vous fait peur, vous amène à imaginer un monde triste, sans saveur, sans envie, sans fantaisie… Et si les bons gestes mis en avant par les écolos de service vous font culpabiliser sur vos comportements pas toujours exemplaires… vous n’avez pas rencontré les bonnes associations, ni les bonnes personnes.

Tarbes 65

L’économie sociale et solidaire affiche un solde positif de créations et d’emplois. Serait-elle vouée à devenir une composante à part entière de l’économie nationale ? ITVB donne parole à ceux qui par conviction ou hasard ont fait le choix d’inscrire leur métier dans l’ESS et qui apporte un éclairage sur la question.  

Vic-Fezensac 32

Chez le particulier ou les jardins communautaires, la permaculture occupe aujourd’hui une large place. Si elle permet de laisser tomber les outils bruyants et peu respectueux du sol, elle nous invite à plus d’observation et souvent à s’initier à travers des stages. Parlons-en avec un « permaraicher » comme il se nomme mais aussi pédagogue. En route pour la visite…

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus